Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2013 1 03 /06 /juin /2013 13:16

Interclubs Lens 057

 

      Dans la dernière ligne droite d'une course de demi-fond, les athlètes peuvent atteindre le paroxysme dans l'effort.

 

Nombre de sportifs connaissent l'importance du pouvoir de l'esprit dans le travail de la douleur, de façon à faire avec, à l'accepter. Les athlètes, et plus particulièrement dans les sports d'endurance (course de sprint long, de 1/2 fond et de fond, raid,  ski de fond, cyclisme, certains sports collectifs, alpinisme...) se mettent très souvent dans des situations qui produisent de la douleur. Vous ne pouvez réaliser une longue randonnée à pieds en montagne ou faire un marathon sans rencontrer un moment donné la douleur, et ce quel que soit votre niveau de condition physique et la vitesse avec laquelle vous réalisez l'effort.

 

Le rapport à la douleur et son acceptation est ce qui caractérise les sportifs et les athlètes d'endurance. Ils savent que la douleur se transcendent. Quand leur corps hurle tant la douleur d'origine métabolique est grande à la fin d'une épreuve, ils savent puiser en eux pour trouver de nouvelles ressources pour aller au delà de ce qu'une personne normale considérerait comme une limite indépassable.

A moins qu'une lésion physique n'apparaisse (ce qui produit une douleur aiguë et vive qui fait arrêter pour éviter la blessure), c'est toujours l'esprit qui décide d'arrêter en premier, pas le corps.

 

Un rapport à la douleur non travaillé, peut produire chez l'athlète des peurs, des angoisses, des doutes sur lui même, et des pertes de concentration. C'est la raison pour laquelle de nombreux athlètes sont de plus en plus convaincus qu'un entraînement mental systématique est tout aussi nécessaire et important que l'entraînement physique, s'ils veulent donner le meilleur d'eux mêmes. Une condition physique optimale et la performance qui va avec n'est réalisable qu'avec une bonne condition mentale. Les deux, le physique et le mental se cultivent, se développent ensemble.

 

La pratique systématique de la  "mindfulness" ou pleine conscience répond à cette approche globale du développement des potentialités de chaque athlète (tout comme la sophrologie, le yoga...). Elle n'est pas encore rentrée dans les habitudes des sportifs français. Mais cela ne devrait pas tardé. Au même titre qu'elle commence à être proposée dans les centres qui travaillent sur la réduction des douleurs chroniques.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Raymond Barbry
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de sport en pleine conscience - Raymond Barbry
  • : L'objet de ce blog est de promouvoir l'exploitation de la pleine conscience (mindfulness) dans la pratique sportive. Ceci afin de permettre aux pratiquants sportifs d'exploiter au mieux leurs ressources dans le respect du développement humain.
  • Contact

Profil

  • Raymond Barbry
  • J'interviens dans l'accompagnement (coaching) des sportifs de tous les niveaux. Je propose une approche de la préparation mentale qui prend appui sur les outils de la pleine conscience et sur mon expérience personnelle de sportif de haut niveau.
  • J'interviens dans l'accompagnement (coaching) des sportifs de tous les niveaux. Je propose une approche de la préparation mentale qui prend appui sur les outils de la pleine conscience et sur mon expérience personnelle de sportif de haut niveau.

Liens