Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2013 6 04 /05 /mai /2013 07:16

Au delà des compétences techniques et des connaissances indispensables à l'exercice du métier,les qualités "d'être" sont aussi incontournables pour révèler les qualités des athlètes. Un sportif est d'abord un être humain. Il est bien plus qu'une "machine" à réaliser des performances.

 

421435_381489975242707_100001451231196_1089176_722703955_n.jpg

La formation des entraîneurs, qu'ils soient professionnels ou bénèvoles, -  c'est valable pour nombre de professions tels que : les métiers de la santé, de l'éducation, du social, du management...- devrait prévoir une initiation, comme dans les sociétés traditionnelles où celui qui se destine à enseigner, à soigner, à former doit se confronter à lui même pour découvrir qui il est avant d'assumer ses responsabilités.

Dans le cadre de la formation des entraîneurs devraient être abordées les questions et les contenus suivants : Pourquoi est-ce que j'entraîne ? Quels en sont les enjeux ? Quels sont mes doutes, mes peurs, mes angoisses par rapport à ce métier ou à cet engagement ? Comment accompagner dans une maîtrise qui permet de ne pas simplement réagir, mais aussi d'être à l'écoute et d'agir en pleine conscience au services des athlètes ?

 

Entraîner c'est aussi une relation d'aide. Dans notre société occidentale (d'autant plus française), on repère avant tout ce qui ne va pas dans un souci constant de le corriger. Il est rarement dit ce qui est merveilleux, remarquable et qui ne demande qu'à être exprimé. Nous avons à prendre le temps de mettre en valeur ce que chaque athlète a de singulier.

 

 

Ce qui donne le plus de sens à la vie d'un sportif (comme de tout être humain), c'est  d'être en lien avec les autres, d'être en cohérence avec soi et de pouvoir exprimer le meilleur de soi dans l'interaction avec les autres et dans les projets visés.

La recherche de sens implique de prendre conscience de nos peurs, de nos blocages et de nos manques, d'accepter nos imperfections, et d'explorer nos névroses pour ne plus être dirigées par elles, sans quoi nous recréons ce que nous cherchons à éviter. L'entraîneur a à apprendre aux athlètes (jeunes et moins jeunes) à ne pas tomber dans ces pièges. mais pour cela il importe qu'il est lui même fait ce travail sur lui.

 

Au lieu de blesser les athlètes en les poussant au perfectionnisme, nous devons les élever en leur faisant prendre conscience de ce qui est déjà parfait en eux. Entraîner un athlète (sportif), d'autant plus un jeune, nécessite de faire un vrai travail sur soi. On participe à faire d'un sportif un homme ou une femme en les révèlant à ce qu'ils sont vraiment, et en quoi la pratique et l'engagement sportif leur permet de se révèler.

 

Entraîner, enseigner, soigner sont parmi les plus beaux métiers du monde. L'avenir  du sport est dans les mains des entraîneurs et de leur éthique.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Raymond Barbry
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de sport en pleine conscience - Raymond Barbry
  • : L'objet de ce blog est de promouvoir l'exploitation de la pleine conscience (mindfulness) dans la pratique sportive. Ceci afin de permettre aux pratiquants sportifs d'exploiter au mieux leurs ressources dans le respect du développement humain.
  • Contact

Profil

  • Raymond Barbry
  • J'interviens dans l'accompagnement (coaching) des sportifs de tous les niveaux. Je propose une approche de la préparation mentale qui prend appui sur les outils de la pleine conscience et sur mon expérience personnelle de sportif de haut niveau.
  • J'interviens dans l'accompagnement (coaching) des sportifs de tous les niveaux. Je propose une approche de la préparation mentale qui prend appui sur les outils de la pleine conscience et sur mon expérience personnelle de sportif de haut niveau.

Liens