Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 avril 2013 6 06 /04 /avril /2013 07:03

Quand un athlète est dans la présence, il fait ce qu'il a à faire avec fluidité. Faire du sport dans cette intention et cet état est un vrai délice. Le duo corps/esprit est détendu et  agit avec aisance, même lors d'effort long et intense. Un athlète qui est ancré dans cet état de conscience est un athlète relâché qui, sur un plan physique répond spontanément et de manière adaptée. Il est en phase avec lui même. Tout fonctionne physiquement sans accroc, et l'esprit est calme.

 

P1090572 (2)

Les athlètes qui développent cette approche et cette manière d'être dans l'effort, se blessent peu. Ils perçoivent avec finesse tous les messages du corps. Intuitivement ils savent s'il faut s'arrêter ou poursuivre l'effort. Ils savent appliquer la juste charge d'entraînement et adapter les programmes d'entraînement à leur ressenti.

 

Le sportifs qui  voient par le sport l'opportunité d'obtenir de la notoriété, un statut, gagner de l'argent, et renforcer un ego déjà bien sur-dimensionné ne peuvent exploiter au mieux leurs aptitudes. Dans cet état d'esprit la joie de pratiquer disparaît. L'entraînement peut même devenir une contrainte. 

 

A contrario, un athlète qui est ancré dans le soi  (intériorité) parle de ses résultats le plus souvent de la manière suivante : "j'étais en phase avec moi-même. Tout Fonctionnait physiquement sans accroc, et j'avais l'esprit parfaitement calme". Faire du sport en conscience est un vrai délice (un vrai moment de bonheur) et peu importe le résultat. C'est l'expérience vécue qui importe.

 

La performance sportive commence dans le mental ! Ce dernier est le contenant de nos pensées. Nous regardons le monde au travers de nos cinq sens. les messages sensoriels nous arrivent à l'esprit pour iy être traités, puis dans le cas où nous décidons d'exécuter une action qui se révèle nécessaire, notre corps répond présent, de manière à réaliser ce que nous souhaitons. De manière simplifié nous pouvons dire que l'esprit/mental c'est le chauffeur, et le corps la voiture. le corps est véhicule de la conscience. Il la promène ici et là, de telle manière que la conscience puisse expérimenter au travers des cinq sens et accroître la connaissance relative que nous avons de notre environnement.

 

Lorsque la conscience est conduite par l'ego, c'est la peur qui domine nos motivations et nous ne pouvons pleinement apprécier l'expérience. L'athlète n'est plus dans la présence. Il se contracte, perd en aisance et fluidité.

Partager cet article

Repost 0
Published by Raymond Barbry
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de sport en pleine conscience - Raymond Barbry
  • : L'objet de ce blog est de promouvoir l'exploitation de la pleine conscience (mindfulness) dans la pratique sportive. Ceci afin de permettre aux pratiquants sportifs d'exploiter au mieux leurs ressources dans le respect du développement humain.
  • Contact

Profil

  • Raymond Barbry
  • J'interviens dans l'accompagnement (coaching) des sportifs de tous les niveaux. Je propose une approche de la préparation mentale qui prend appui sur les outils de la pleine conscience et sur mon expérience personnelle de sportif de haut niveau.
  • J'interviens dans l'accompagnement (coaching) des sportifs de tous les niveaux. Je propose une approche de la préparation mentale qui prend appui sur les outils de la pleine conscience et sur mon expérience personnelle de sportif de haut niveau.

Liens